Jean-Jacques Rousseau ou « la méprise extraordinaire » Agrandir l'image

Jean-Jacques Rousseau ou « la méprise extraordinaire »

14,22 €

967 Produits

ISBN : 978-2-86819-781-8
104 p. 14x20. 

édition établie par Patrick Berthier

« Nous ne savons pas à quel moment précis Guillemin est entré en contact avec Rousseau… A quel moment l’universitaire, se mettant à lire de près les textes, comprend le poids des idées toutes faites qui circulent sur l’écrivain et sur l’homme.
Il est visible qu’à la date où il écrit (1936-1937) ces trois articles regroupés ici, il a déjà mis le nez dans la documentation disponible, et que deux de ses premiers livres sont en gestation (« Cette affaire infernale » et « Un homme, deux ombres »).
Dans ces deux livres, il s’agit de montrer que les philosophes ligués ensemble ont berné et calomnié Rousseau pour lui nuire, voire pour l’abattre…
Dès cette époque Guillemin pense ce qu’il a souvent dit : « si Rousseau a été détraqué, c’est parce qu’il a été traqué…»
Patrick Berthier

Inédits en volume ces textes, publiés à l’origine dans La Vie intellectuelle, méritaient une publication à part entière car, dans aucun autre de ses écrits, Henri Guillemin n’aborde de façon si éclairante, cette facette du philosophe.
C’est chose faite et justice rendue (grâce à l’intelligente et “impitoyable”, pour ne pas dire “guilleminesque”  distance critique de Patrick Berthier)  à l’estime, pour ne pas dire l’amitié, qu’Henri Guillemin porta toujours à « Jean-Jacques »…


Rappelons, d’Henri Guillemin, deux autres ouvrages consacrés à Jean-Jacques Rousseau :
Un homme, deux ombres : Jean-Jacques Rousseau, Sophie et Julie
et
« Cette affaire infernale » : Rousseau-Hume 1766. Les philosophes contre Jean-Jacques
aux éditions d’utovie également.

30 autres produits dans la même catégorie :