L’Enigme Esterhazy

32,00 

Qui livrait à l’Allemagne les documents qu’on accusa faussement Dreyfus d’avoir remis à Schwarzkoppen ? Le traître était Esterhazy. Mais qui était Esterhazy ? Et pourquoi l’Armée protégea-t-elle cet homme au point où elle le fit ? Il y avait quelqu’un derrière lui, quelqu’un qui, à aucun prix, ne devait être mis en cause.

Collection HG

L’Enigme Esterhazy

Par Henri Guillemin

L’innocence de Dreyfus ne fait plus de doute aujourd’hui pour aucun esprit sérieux.

Ce qui fait doute encore, c’est l’attitude de l’Etat-Major. Et l’interprétation la plus courante est celle de l’erreur judiciaire que, par « esprit de corps », l’Armée se refusa, ensuite, à reconnaître.

L’étude minutieuse conduite par Henri Guillemin, à l’aide notamment, des dossiers conservés aux Archives Nationales,lui permet de conclure, sur preuves, que le ministre de la Guerre (général Mercier), aussi bien que les chef et sous-chef de l’Etat-Major général de l’Armée (généraux de Boisdeffre et Gonse) savaient l’innocence de Dreyfus lorsqu’il l’ont fait, ou laissé, condamner.

L’énigme désormais ouverte concerne celui qui livrait à l’Allemagne les documents qu’on accusa faussement Dreyfus d’avoir remis à Schwarzkoppen. 

Le traître était Esterhazy. Mais qui était Esterhazy ? Et pourquoi l’Armée protégea-t-elle cet homme au point où elle le fit ?

Il y avait quelqu’un derrière lui, quelqu’un qui, à aucun prix, ne devait être mis en cause.

ISBN 978-2-86819-756-6

268 p. Version papier : 26 €

Retrouvez dans la collection HG toutes les œuvres d’Henri Guillemin

D’autres livres proches

HG raconte L’Affaire Dreyfus